Séquence 5 : Animation pour 7-10 ans

Objectifs pédagogiques

  • J’accepte que sur le chemin de la foi, même en étant sincère, il est possible de faire des erreurs. Il est important de continuer à chercher.
  • Actes 9.10-19 (Sincèrement dans l’erreur…)

 

Accroche : les illusions d’optique

Pour aborder la problématique des divergences de points de vue sur un même support / objet d’étude, on peut partir d’une image qui n’est généralement pas perçue ou lue de la même façon par tout le monde.

Consigne : Voici une image un peu spéciale: tout le monde n’y verra peut-être pas la même chose! Dites en un mot ce que vous voyez, et justifiez votre réponse en décrivant les détails qui vous ont amené à donner cette interprétation de l’image.

1Trompe l'oeil 2                                   2Trompe l'oeil 3

 

Illustration n°1 : soit on voit une vieille dame au nez crochu coiffée d’un fichu, soit on voit une jeune femme brune vue de profil, qui tourne la tête vers l’arrière.

Illustration n° 2 : soit on voit la fenêtre d’en haut, soit on la voit d’en bas…

NB : Vous pourrez trouver d’autres exemples sur le site d’ophtalmologie appelé ophtasurf : http://ophtasurf.free.fr/illusionartp1.htm

Conclure sur la relativité/subjectivité de nos perceptions !

 

Le texte biblique : Actes 9.10-19

Lire ce récit sur la vie de Paul avant et après sa conversion.

Ce texte a été choisi pour montrer à quel point on peut être sincère et pieux d’un point de vue extérieur, mais pourtant être totalement dans l’erreur… Il montre aussi que les méthodes humaines où l’on a recours à la contrainte et la force dans le domaine de la foi et des convictions ne sont pas celles de Dieu. Dieu au contraire veut changer le cœur de Paul qui utilisait la force contre les chrétiens. C’est exactement le point de vue de Pierre Bayle face à la persécution des protestants par Louis XIV (Cf. ci-dessus : « Questions théologiques »).

Insister en particulier sur les changements apportés par sa « rencontre » avec Christ non seulement sur son être intérieur, mais aussi sur sa façon d’aborder les croyants d’une part, mais aussi les non croyants. Il deviendra alors un fidèle et puissant témoin de Christ et un missionnaire engagé dans la propagation de la foi.

En tant que pharisien, Paul était un notable parmi les religieux de l’époque, et un fervent défenseur de la loi et de la doctrine fondamentaliste à laquelle il adhérait. Après la résurrection du Christ (où se situe cet épisode des Actes des apôtres), son engagement l’a amené à combattre les chrétiens et les traquer en vue de les éliminer, ou tout au moins de les empêcher de propager leurs idées et leurs croyances en cet homme nommé Jésus qu’ils considéraient comme le Messie tant attendu par les israélites.

Sur la route de Damas, il fit une expérience majeure qui transforma sa vie, puisqu’il fut aveuglé et interpellé directement par une voix qui lui disait : « Pourquoi me persécutes-tu ? ». Ayant reconnu à ce moment-là qu’il s’agissait évidemment de ce Jésus qu’il combattait de toute ses forces, il décida de suivre les instructions de cette voix afin de recouvrer la vue, et il marqua son engagement en parlant, partout où il le pouvait, de Jésus comme du Messie promis, et de l’œuvre qu’il avait accomplie sur la croix pour le salut de l’humanité.

Son témoignage est celui d’un homme sincèrement convaincu de son erreur, qui a su reconnaître qu’il s’était trompé, et qui, après cette expérience marquante, s’est laissé guider par ses nouvelles convictions intérieures, le Saint-Esprit en lui. Il a réorienté son engagement et sa vie en cohérence avec sa foi en Christ.

Reprendre les éléments les plus significatifs de la biographie de Pierre Bayle et ce qui l’a amené à promouvoir la notion de « tolérance de la conscience errante » (Cf. fichier audio ou DVD du spectacle).

 

Vidéo

Présenter la fable du vent et du soleil à l’adresse suivante :

Puis faire réfléchir sur la méthode qui s’est avérée la plus efficace pour convaincre le voyageur d’enlever son écharpe : la force du vent opposée à la douceur du soleil.

Appropriation

Ouverture sur la vie des enfants par des questionnements :

Comment ce récit s’applique-t-il à moi concrètement ? Comment est-ce que je me comporte vis-à-vis de ceux qui pensent et croient différemment de moi ? Suis-je tolérant, ou est-ce que je cherche à les convaincre pour montrer que j’ai raison, que c’est moi qui suis dans la vérité alors que l’autre est dans l’erreur ?

Qu’en est-il de mon témoignage ? Est-ce que ma vie est en accord avec les idées et les principes auxquels je crois profondément ? avec la foi que je prétends avoir ? avec les valeurs que je proclame être vraies et justes ? Est-ce que ma démarche de témoignage, d’échange ou de partage avec mon prochain est motivée par l’amour et le respect de ce qu’il est et de ce qu’il croit fermement ou même de ses doutes ?

Donner quelques exemples concrets et personnels dans votre travail, votre voisinage, avec vos amis par exemple, dans lesquels les catéchumènes peuvent se retrouver. Pour les plus jeunes, insister surtout sur l’accueil plus ou moins chaleureux et amical qu’ils réservent parfois à ceux qui sont différents (les handicapés, les gros, les noirs, ceux qui ne sont pas très « à la mode » dans leur habillement ou leurs jeux, etc.)

 

Animation : L’orchestre de la diversité

Dans un orchestre, l’harmonie viendra de la capacité de chaque musicien à écouter les autres instruments pour que tous jouent ensemble une partition merveilleuse à la gloire de Dieu, à condition que ce soit lui notre chef d’orchestre et celui qui inspire notre musique et notre recherche de la vérité.

Faire référence à Pierre Bayle qui disait que :

« Tolérer plusieurs religions permettrait de faire un concert et une harmonie de plusieurs voix et instruments de différents tons et notes, aussi agréable pour le moins que l’uniformité d’une seule voix ».

Concevoir divers instruments à percussion (plusieurs modèles se trouvent sur internet)

Quelques exemples que vous pourrez trouver à l’adresse suivante :  http://www.teteamodeler.com/dossier/musique.asp

 

Chant

Concevoir divers instruments à percussion (plusieurs modèles se trouvent sur internet)

Quelques exemples que vous pourrez trouver à l’adresse suivante :  http://www.teteamodeler.com/dossier/musique.asp

Vous pourrez profiter pleinement des instruments que vous aurez fabriqués en accompagnement du chant intitulé « Je veux te louer ».

Ce chant a été choisi parce qu’il inclut des pauses musicales où les enfants peuvent soit faire des bruitages vocaux, soit utiliser leurs instruments de façon libre.

Si vous ne disposez pas du temps nécessaire à la conception des instruments, vous pouvez apporter vos propres instruments, ou inviter les enfants à faire eux aussi des bruitages vocaux.

Le chant se trouve en format vidéo à l’adresse suivante :  https://youtu.be/6FNIxF32ss0

 

Prière

Utiliser des supports tels que :

  • Cocotte de prière (origami), tutoriel sur choisislavie.eklablog.com/cocotte-de-priere-a88371143

 

Cocotte de prière

cocotte-priere-2

  • Cube de prière (image collée ou dessinée sur chaque face du cube).

Cube de prière

Ou utiliser des mots clés comme : pardon, perdu, retrouvé, peur, erreur, ne pas forcer…

Pour créer un lien avec la communauté, proposer aux enfants de préparer des phrases de prière, puis d’animer le temps de prière au culte en se servant de la « cocotte de prière » (et des phrases qu’ils auront préparées : je tombe sur MERCI, je lis la phrase de remerciement, etc.). Ils pourraient y faire participer l’assemblée, dans ce cas il faudra plusieurs cocottes de prière et passer dans les rangs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s