Archives pour la catégorie 4- Louis XIV : la conscience persécutée résiste

Séquence 4 : Pour aller plus loin avec des adultes

Faire lire le chapitre 5 du livre De Luther à Luther King, une histoire protestante de la liberté de conscience : La conscience persécutée.

 

  • Pourquoi Louis XIV cherche-t-il à supprimer l’hérésie huguenote ? Quelle menace les huguenots représentent-ils pour le royaume ?
  • La Bible présente plusieurs situations où les croyants sont persécutés : pourriez-vous en citer quelques-unes ? Dans chaque cas, quel est le grief principal qui justifie la persécution ?
  • Dans la Bible, la persécution déclenche-t-elle des actions de résistance ou des réflexes de survie ?
  • Le recours à la révolte armée comme l’ont fait les Camisards dans les Cévennes est-il justifiable d’un point de vue évangélique ?
  • Les anabaptistes ont eux aussi été persécutés au 16e siècle : savez-vous comment ils ont réagi ?
  • Comment interprétez-vous l’attitude de Jésus face à ses bourreaux ? Cette attitude peut-elle servir d’exemple ? Comment voyez-vous les choses ? La non-violence de Jésus ou de Martin Luther King restent-elles d’actualité ?
  • Quel effet la persécution a-t-elle sur le témoignage des chrétiens et de l’Église ? Un proverbe (non biblique) dit « Ce qui ne tue pas rend plus fort ». Cet adage se vérifie-t-il toujours ?
  • Quels types de sévices pourrait vous amener à renoncer de témoigner de votre foi ? Quelle serait votre prière à Dieu si vous étiez dans ce cas ?

Séquence 4 : Animation pour les 15 ans et plus

 

Objectifs de séance

  • J’apprends à résister, guidé par l’espérance et la confiance en l’amour de Dieu.
  • Je découvre la lutte non violente et je développe mes capacités à l’exercer.

 

  • Éphésiens 6.10-18 : Les armes que Dieu fournit
  • Matthieu 5.10-12 : « Heureux ceux qui sont persécutés ! »
  • Romains 8.31-39: « Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? »

 

Texte Biblique : Mathieu 5.10-12

Il s’agira d’abord de le remettre dans l’ordre.

  1. Donner aux participants le texte avec les versets non numérotés et dans le désordre
  2. Leur demander de reconstituer le texte par groupe de deux ou trois
  3. Lire le texte avec échange oral pour s’assurer d’une bonne compréhension.

Débat :

Comment être heureux si on nous insulte, on nous maltraite ? C’est Jésus, lors du « sermon sur la montagne » qui parle ainsi à ses disciples : heureux si l’on vous persécute parce que vous croyez en moi !

Voulons-nous être des disciples de Jésus ? Il nous invite à ne pas flancher, à être courageux dans l’affirmation de notre foi, à témoigner sans crainte à cause du « royaume qui vient ». Demander aux jeunes de donner des exemples de leur quotidien ou s’ils connaissent des pays ou être chrétien est dangereux. Aujourd’hui, 215 millions de chrétiens sont gravement persécutés dans 50 pays. Citer l’association “Portes ouvertes” qui recense et vient en aide aux chrétiens persécutés.

 

  • Une vidéo de 3mn à montrer aux jeunes sur Youtube :

 

 

Éphésiens 6.10-18 (les armes que Dieu fournit)

Comment réagir concrètement face aux pressions ou aux agressions que nous pouvons subir en raison de notre foi ?

Dans l’épître aux Éphésiens, l’apôtre Paul nous invite à puiser notre force dans l’union avec le Seigneur : le combat du croyant est d’abord intérieur. Le texte nous parle de l’armement spirituel qui va nous protéger et assurer la victoire : vérité, droiture, foi, accueil du salut et de la parole de Dieu, prière, vigilance. Tout cela nous est donné si nous aimons le Seigneur de tout notre cœur !

Le texte insiste aussi sur l’importance de la prière, arme non violente très efficace : demandons à Dieu de nous inspirer les mots justes en toute circonstance …

Animation : la non-violence s’affiche

Il s’agit de réaliser une affiche format A3 pour valoriser la non-violence

  1. Les participants peuvent partir d’une situation vécue ou observée : harcèlement, injustice, agression…
  2. Choisir un slogan.
  3. Montrer et expliquer son travail au reste du groupe ou échanger les affiches et analyser le message qu’elles contiennent.

 

Chant : Ghandi, Luther King ou Jésus Christ

Paroles et musique de Noël Colombier

 

Refrain

Ils ne mettaient jamais la main sur un fusil

Gandhi, Luther King ou Jésus-Christ

Dites-moi donc pourquoi on leur a pris la vie

Gandhi, Luther King ou Jésus-Christ

 

Est-ce un tort de vouloir libérer son pays

Pour être à part entière Indien ou Bengali ?

Et pourquoi a-t-on traité comme un assassin

Le premier qui a fait la grève de la faim ? – Refrain

 

Est-ce mal, dites-moi, de proclamer bien haut

Qu’on n’juge pas les gens sur le teint de leur peau ?

De souhaiter que noirs et blancs prient dans les mêmes lieux

Quand chacun dans son cœur adore le même Dieu ? – Refrain

 

Est-ce mal d’avoir dit juste avant d’être ‘tué

« Il faudra vous aimer comme je vous ai aimés » ?

Mourir en pardonnant à ses propres bourreaux

Pour qu’on prenne au sérieux ce command’ment nouveau – Refrain

 

Prière : Romains 8.31-39 ou Psaume 91.1-7

Dieu nous guide pour nous affranchir des choses matérielles et nous conduire aux sources d’un renouveau spirituel fondé sur la confiance.

Un temps de prière libre où chacun peut s’exprimer :

Merci pour …

Pardon pour…

S’il te plaît …

Séquence 4 : Animation pour les 11-14 ans

 

Objectifs de séance

  • J’apprends à résister, guidé par l’espérance et la confiance en l’amour de Dieu.
  • Je découvre la lutte non violente et je développe mes capacités à l’exercer.
  • Romains 8.25-38: Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu.
  • Éphésiens 6.10-18: Les armes que Dieu fournit.
  • Matthieu 5.10-12 : “Heureux ceux qui sont persécutés !”

 

Texte biblique : Mathieu 5 versets 10 à 12

Donner aux enfants le texte avec les versets non numérotés et dans le désordre.

Leur demander de reconstituer le texte par groupe de deux ou trois.

Lire le texte avec échange oral pour s’assurer d’une bonne compréhension.

 

Débat

Comment être heureux si on nous insulte, si on nous maltraite ? C’est Jésus, dans son « sermon sur la montagne » qui parle ainsi à ses disciples : « Heureux si l’on vous persécute parce que vous croyez en moi ! »

  • Est-ce que j’ai déjà été confronté à cette situation ?
  • Qu’est-ce que j’ai ressenti ?
  • Comment ai-je réagi ?
  • Est-ce que je connais des pays où les chrétiens sont persécutés ?
    • Une vidéo de 3mn à montrer aux jeunes sur Youtube :

 

Texte biblique : Éphésiens 6.10-18 (les armes que Dieu fournit)

Comment réagir concrètement face aux pressions ou aux agressions que nous pouvons subir en raison de notre foi ?

Dans l’épitre aux Éphésiens, l’apôtre Paul nous invite à puiser notre force dans l’union avec le Seigneur : le combat du croyant est d’abord intérieur. Le texte nous parle de l’armement spirituel qui va nous protéger et assurer la victoire : vérité, droiture, foi, accueil du salut et de la parole de Dieu, prière, vigilance. Tout cela nous est donné si nous aimons le Seigneur de tout notre cœur !

 

Animation : Extrait de BD sur la vie de Martin Luther King

Le combat mené par Martin Luther King est un exemple qui illustre parfaitement l’efficacité et la pertinence de la lutte non-violente : une forme de résistance qui peut nous rappeler celle des huguenots au temps des persécutions !

Donner aux enfants les photocopies couleur (ou projeter l’extrait) de la BD où certains mots ont été remplacés par des ___________________

Demander aux enfants de retrouver les mots pour comprendre l’action conduite.

Rechercher avec les enfants des situations de la vie quotidienne dans lesquelles ils peuvent choisir un comportement non violent. On pourra mettre en scène certaines de ces situations, les interpréter pour mieux les comprendre.

 

Animation : la non-violence s’affiche

Il s’agit de réaliser une affiche format A3 pour valoriser la non-violence

  1. Les enfants peuvent partir d’une situation vécue ou observée : harcèlement à l’école, injustice, agression…
  2. Choisir un slogan.
  3. Montrer et expliquer son travail au reste du groupe ou échanger les affiches et analyser le message qu’elles contiennent.

 

Temps de prière à partir de Romains 8.31-39

Un temps de prière pour confier à Dieu les difficultés des chrétiens qui abandonnent leur foi parce qu’ils ont trop de mal à résister.

Seul et vulnérable

Séquence 4 : Animation pour les 7-10 ans

 

Objectifs de séance

  • J’apprends à puiser ma force en Dieu
  • Je découvre la lutte non violente.
    • Actes 4.18-20: Pierre et Jean devant le Sanhédrin
    • Psaume 91.1-7: Nous sommes consumés par ta colère !

 

Accroche : puzzle du texte de Actes 4.18-20

Les morceaux de puzzle peuvent être soit distribués aux enfants, soit recherchés par eux dans la pièce.

Les enfants par groupes de deux ou de trois reconstituent le texte (une couleur par groupe si les morceaux sont cachés dans la pièce).

Lecture du texte avec échange oral pour s’assurer d’une bonne compréhension.

Pour récupérer le fichier texte du passage des Actes :

https://lire.la-bible.net/lecture/actes/4/18-20

 

Le texte biblique : Actes 4.18-20 (Pierre et Jean devant le Sanhédrin)

Après la première lecture, poser les questions :

– Quels sont les personnages mentionnés dans le récit ?

– S’interroger sur l’attitude de Pierre et Jean.

– À votre avis, pourquoi ont-ils agi ou réagi comme ils l’ont fait ? Quelle était leur force ?

Retour sur le texte :

Le succès de l’enseignement des apôtres, comme celui de Jésus menace directement le pouvoir des autorités religieuses sur le peuple. Pour les Sadducéens surtout, qui ne croyaient pas à la résurrection des morts, la proclamation de la résurrection de Jésus est inadmissible. Tout de suite, ils usent de la violence pour faire taire Pierre et Jean.

Les membres du conseil sont déstabilisés devant l’assurance des disciples. Malgré eux, ils reconnaissent la force de l’Esprit qui anime Pierre et Jean.

Appropriation : Tous en scène !

Faire jouer la scène aux enfants en leur remettant une fiche personnage : membres du conseil, Pierre, Jean.

On peut aussi faire jouer la scène par les enfants eux-mêmes ou utiliser des personnages Playmobil : choisir des figurines pour chaque personnage de l’histoire, fabriquer ou dessiner un décor, mettre en scène l’histoire avec les personnages.

Suggestion : On peut prendre des photos de chaque plan, et en faire ensuite un montage pour réaliser le film de l’histoire qui sera diffusé plus tard à l’occasion d’un culte !

 

Animation : Extrait de BD sur la vie de Martin Luther King

(vous trouverez la BD en annexe)

Le combat mené par Martin Luther King est un exemple qui illustre parfaitement l’efficacité et la pertinence de la lutte non-violente : une forme de résistance qui peut nous rappeler celle des huguenots au temps des persécutions !

Donner aux enfants les photocopies couleur (ou projeter l’extrait) de la BD où certains mots ont été remplacés par des ___________________

Demander aux enfants de retrouver les mots pour comprendre l’action conduite.

Rechercher avec les enfants des situations de la vie quotidienne dans lesquelles ils peuvent choisir un comportement non violent. On pourra mettre en scène certaines de ces situations, les interpréter pour mieux les comprendre.

 

Débat

On peut reposer la question qui nous préoccupe ici : a-t-on le droit d’utiliser la violence pour réagir à une situation d’injustice ? N’avons-nous pas d’autres « armes » à notre disposition ?

Laisser les enfants réagir.

 

Temps de prière 

Un temps de prière orienté vers la recherche de la force, de l’assurance qui manque souvent pour résister de manière pacifique.

Je ne crains aucun mal

Séquence 4 : Animation pour les 4-6 ans

 

Objectifs

  • J’apprends à me tourner vers DIEU lorsque je vis des moments difficiles et je découvre comment il peut m’aider.
  • Éphésiens 6.10-18 : le combat du croyant, armement spirituel
  • Psaume 23 : le Seigneur est mon berger

 

Le texte Biblique : Éphésiens 6 : 10-18

La vie du chrétien n’est pas toujours facile, même tout petit. Il faut apprendre à « résister », et nous avons besoin de la puissance de Dieu pour nous aider à surmonter les difficultés. Le texte d’Éphésiens est très imagé et utilise un langage « guerrier » : la cuirasse, le bouclier, l’épée… pour nous faire comprendre que nous avons besoin d’être protégés par Dieu. Tout cela nous pouvons le demander à Dieu : il le donne à celui qui l’aime de tout son cœur.

Animation : les armes de Dieu

Les armes que Dieu fournit : chaque enfant va habiller un personnage de papier avec les différentes parties de l’armure cités dans le texte. Ils devront d’abord écrire sur chaque partie de l’armure le mot correspondant à ce que cela représente sur le plan spirituel (vérité sur la ceinture, justice sur la cuirasse etc…)

Dans un premier temps, montrer les éléments les uns après les autres et en débattre avec les enfants afin qu’ils comprennent bien la signification du mot : leur demander de donner des exemples concrets, de trouver le contraire du mot…

Cette séquence peut être l’occasion pour l’animateur(-trice) de partager son expérience, où il a pu utiliser une des ces « armes ».

la ceinture sur laquelle est écrit : vérité

la cuirasse : droiture (honnêteté, justice)

les chaussures : la paix

le bouclier : la foi (la confiance)

le casque : le salut (le pardon)

l’épée : la parole de Dieu

Armes spirituelles 4-1

Quand les enfants ont bien compris tous ces mots ils peuvent les coller pour habiller leur personnage. Pour une meilleure identification, leur demander d’écrire leur prénom sous le personnage. Le résultat attendu :

Armes spirituelles 4-2

 

Le texte Biblique : Psaume 23

« Le Seigneur est mon berger » : ce psaume très connu peut paraître difficile à comprendre pour de jeunes enfants qui vivent en ville. L’essentiel pour eux est de savoir qu’ils ne sont jamais seuls, Dieu est toujours là, quelque soit le moment de leur vie ; ils peuvent avoir confiance !

Ce très beau texte peut être lu comme une histoire. Ne pas hésiter à « l’interpréter » en y mettant les intonations qui conviennent.

Pour aider les enfants à saisir le sens de texte, on peut leur proposer un petit temps d’échange en deux temps :

  • Découvrir le métier de berger

En quoi cela consiste le métier de berger ? À quoi sert un berger ?

Pour aller à l’essentiel, indiquer aux enfants les principales activités (ou fonctions) du berger :

  • assurer la sécurité de ses bêtes : surveiller, protéger, porter secours
  • guider, conduire son troupeau. En fonction des saisons, le berger sait où mener son troupeau pour qu’il ait à manger dans les meilleurs pâturages.
  • Comprendre le rapport si particulier qu’un animal entretient avec « son » berger.

Pour insister sur la dimension personnelle et le lien d’appartenance que le Psaume suggère, on peut faire le parallèle avec le rapport qu’entretient un chien avec « son » maître.

Lire le Psaume 23

Des images peuvent être données aux enfants pour qu’ils se souviennent de Jésus comme un berger qui prendra soin d’eux tout au long de leur vie :

Bon berger 1

Bon berger 3

Bon berger 2

 

Animation : Puzzle

Puzzle pour reconstituer l’histoire : au recto l’image, au verso le texte du Psaume 23, préalablement collés sur un carton et découpés en morceaux pour faire le puzzle.

Prévoyez un puzzle par enfant. Leur donner à la fin de la séance le puzzle et/ou le texte imprimé sur fond de paysage ; ils pourront demander à leurs parents de relire le psaume à la maison de temps en temps, il est important que les enfants partagent avec leurs parents ce qu’ils reçoivent.

Si vous avez le temps, donnez aux enfants des playmobil avec tous les éléments nécessaires pour créer une œuvre collective sur un plateau : des personnages (eux), des cailloux (les embuches), de la mousse (pour se reposer), une petite table, des friandises….les faire parler pendant l’activité sur ce que représentent les éléments qu’ils mettent en place.

Pour récupérer le fichier du Psaume 23 :

https://lire.la-bible.net/lecture/psaumes/23/1-6

 

Temps de prière

Apporter des bonbons colorés (genre M&M’s) : chaque couleur représente un sujet de prière (pour ceux qui souffrent, pour les parents, pour la maîtresse de l’école, pour la nature…)

Chaque enfant pioche un bonbon dans le paquet et dit une prière qui correspond au sujet. Il mange le bonbon après avoir dit sa prière.